D'autres questions

  • Talk 2076968 1280
  •  
  • Est-ce que la télévision ou le cinéma sont responsables des peurs des enfants ?
  •  
    Certains parents pensent que la télévision ou le cinéma sont responsables des peurs des enfants. En réalité, étant donné que la peur et l’angoisse sont des affects constamment présents tout au long de l’enfance, elles surgissent indépendamment de la télévision ou le cinéma. Certainement, les médias peuvent accentuer ou renforcer les peurs. Ils peuvent même provoquer certaines peurs, mais ils ne sont pas à l’origine des différentes peurs qui jalonnent les étapes du développement de l’enfant. Dans toutes les civilisations, peu importe l’époque, on retrouve certaines peurs qui sont toujours les mêmes. Chaque civilisation à ses histoires de sorcières, de dragons, ses contes de fées.
     
     
  • Y a-t-il des peurs qui caractérisent certaines périodes du développement de l’enfant ?
  •  
    Oui,  à chaque étape du développement, l’enfant doit faire face à des peurs différentes. Il est même possible d’établir une cartographie précise des types de peur en fonction de l’âge. Comme nous verrons tout au long de ce livre, dans les toutes premières années de l'enfance, les peurs sont surtout liées à des événements concrets, puis à des images de nature symbolique, et ensuite aux rapports humains et à la vie sociale.
     
  • La peur est-elle la même chez l'enfant et chez l'adulte ?   
  •  
    La qualité de l’émotion est la même, mais l’impact sur le psychisme diffère considérablement. La présence d’un gros chien qui aboie ne provoque pas la même réaction chez un adulte que chez un enfant de trois ans. Même si l’adulte a peur, il ne se mettra pas à pleurer et à crier comme l’enfant. Celui-ci n’a pas encore un équipement cognitif et affectif matures pour faire face à certaines situations dangereuses et certains conflits psychiques. L’angoisse surgit lorsque l’équipement psychique de l’enfant ne peut pas répondre de manière adéquate à une tension qu’il perçoit comme une menace. Au fil des années, en se construisant l’équipement cognitif et affectif, l’enfant pourra faire face d’une manière adéquate aux différentes situations et différents conflits psychiques.
           En ce qui concerne les peurs légitimes – ce sont les peurs que l’enfant apprend pour éviter des dangers réels —, c’est la notion de danger qui caractérise la différence entre la peur d’un enfant et d’un adulte. La perception du danger et du risque n'est pas du tout la même. Par exemple, un enfant aura peur du bruit de l'aspirateur ou du mixeur, mais il pourra jouer avec un couteau sans crainte !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire